jeudi 4 février 2016

MUSIQUE. ARNO. Human Icognito. (Naïve)

A plus de 66 ans, Arno signe avec Human Incognito l'un de ses meilleurs albums plein de blues poignants, de rocks rugueux et de ballades comme lui seul sait les écrire. 
Toujours lui-même mais toujours différent, celui qui se décrit dans le premier titre comme "an old motherfucker" n'a rien perdu de sa naïveté, de son impertinence et de sa fraîcheur. Il nous chante, en anglais et en français, de sa voix inimitable la tendresse, l'amour ou la vieillesse, des chansons tantôt surréalistes, voire absurdes, tantôt mélancoliques ou douces-amères et c'est un vrai bonheur. On n'avait pas entendu un album aussi organique depuis longtemps. Arno s'est débarrassé des synthés et autres machines pour ne garder quasiment que les instruments fondamentaux du rock, une guitare, une basse et une batterie. Produit par John Parish, Human Incognito a été enregistré en une semaine pour, comme le dit son auteur " éviter de trop penser". Chaque morceau va à l'essentiel et ne laisse pas la place aux fioritures superflues. On est avec cet album dans l'essence même du blues et du rock. Alors non, ce n'est pas la révolution mais un sacré bain de jouvence dans un milieu aujourd'hui bien plus préoccupé par le marketing que par la qualité de la musique. Arno est plus que jamais indispensable, sa liberté d'esprit aussi.

             Le site officiel:   www.arno.be  musique, bio, dates de concerts...

En marge de ce superbe album, Le Zig! ne peut pas passer sous silence un événement qui l'a choqué. Voyant par hasard qu'Arno était invité dans l'émission fourre-tout "On n'est pas couché", émission dans laquelle trop souvent les clowns se mêlent de politique alors que les politiques font les clowns, il décide de regarder le lendemain en replay de façon à ne pas perdre son temps à écouter pérorer des pseudo journalistes plus occupés à faire leur show et à se mettre en valeur qu'à comprendre les invités. Avance rapide jusqu'à l'interview... et là, spectacle lamentable! Une jeune femme imbue de sa petite personne parle à Arno comme certains parlent à un attardé mental ou à un gamin de six ans, allant jusqu'à lui demander s'il comprend ce qu'elle dit! Comment peut-on être aussi irrespectueux, comment peut-on faire son métier aussi mal ? D'accord, Arno peut sembler étrange, d'accord, c'est vrai qu'il vit dans son monde mais avant de poser des questions, on se renseigne: on peut, par exemple lire la très bonne bio de Gilles Deleux "Arno.Un rire et une larme" (Ramsay) et regarder le très beau film de Marc Dixon "Arno: Comme les hommes". Cela aurait certainement évité à cette dame de se ridiculiser car (s'en est-elle rendue compte?) ce n'est pas Arno qui a été ridicule, c'est elle qui a été pitoyable.
On n'ose pas imaginer quelle aurait été sa réaction si elle avait été amenée un jour à interviewer Bukowski ou Anthonin Artaud! 
  Dire qu'Arno voudrait vivre "dans un monde sans chichis où les cons ne font pas de bruit" !

lundi 1 février 2016

LITTERATURE. ANTOINE CHOPLIN.

Antoine Choplin est un auteur discret, comme le sont souvent ses personnages qu'il a le don de magnifier dans chacun de ses romans, des romans courts à l'écriture presque minimaliste d'une beauté sobre qui suggère plus qu'elle ne décrit. Chacun de ses petits livres est un grand moment, le lecteur n'oubliera plus jamais Gouri (La nuit tombée) ni Basilio (Le héron de Guernica), pas plus que Youssov (L'impasse), des hommes simples, presque naïfs, touchants et attachants, des hommes qui s'accrochent à la vie par des actes qui, parfois, pourraient paraître insignifiants mais sont pourtant essentiels. 
Les thèmes sont récurrents mais toujours abordés sous un angle différent: l'art , l'amour et la guerre sont ses sujets de prédilection. Il se dégage des livres de ce grand auteur une tendresse et une poésie peu communes. Choplin ne cherche pas à tout dire.   On sait que la littérature est toujours  l'oeuvre de deux acteurs, l'écrivain et le lecteur, ça n'a jamais été aussi vrai qu'avec Choplin qui n'hésite jamais à laisser planer une part de mystère dont chacun fera ce qu'il voudra. Au lecteur d'utiliser son intelligence, son imagination et sa sensibilité face aux non-dits et de décrypter ce qui se joue entre les lignes. 
Nous serions bien en peine de vous conseiller un livre en particulier, ce qui n'est pas très gênant car lorsque l'on sort d'un livre d'Antoine Choplin, on n'a qu'une envie, se replonger dans un autre!

                                   BIBLIOGRAPHIE NON-EXHAUSTIVE   

                     # La manifestation. Éditions du Petit Véhicule.
                     # Radeau. Éditions La Fosse aux ours.
                     # Léger fracas du monde. Éditions La Fosse aux ours.
                     # L'impasse. Éditions La Fosse aux ours.
                     # Cour Nord. Éditions du Rouergue.
                     # Le héron de Guernica. Éditions du Rouergue.
                     # La nuit tombée. Éditions La Fosse aux ours.
                     # Les gouffres. Éditions La Fosse aux ours.

                     # Une forêt d'arbres creux. Éditions La Fosse aux ours. 

     Quelques-uns de ces ouvrages sont maintenant sortis en poche aux Éditions Points.